in

Le soleil et nous… les impacts positifs et négatifs de l’astre sur notre organisme

Le soleil a souvent mauvaise publicité lorsqu’il s’agit de son rapport à notre corps, notamment à cause des UV. Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’astre lumineux joue un rôle majeur dans notre humeur, notre rythme circadien, l’équilibre de notre cycle de sommeil ou encore notre synthèse de la vitamine D. On fait le point !

Les effets positifs du soleil sur notre organisme

L’exposition à la lumière du jour stimule la production de la sérotonine par l’hypothalamus. En quoi est-ce un avantage ? La sérotonine est responsable de l’état de vigilance, de la concentration, mais aussi et surtout du bonheur et de la sérénité. Les niveaux de sérotonine sont naturellement élevés en été… à condition de vivre dans une région ou l’ensoleillement est au moins correct.

C’est d’ailleurs pour cette raison que certaines personnes souffrent d’un syndrome dépressif en hiver, lorsque le taux d’ensoleillement est au plus bas. C’est ce que l’on appelle le Trouble Affectif Saisonnier (TAS). Il se caractérise par des symptômes similaires à ceux de la dépression : humeur maussade ou changeante, hypersomnie, somnolence diurne, difficultés à se réveiller le matin, comportements alimentaires compulsifs, manque d’énergie voire asthénie (fatigue chronique et léthargie). Car le manque d’exposition à la lumière du jour ne cause pas seulement une carence en sérotonine. Il induit également une surproduction de la mélatonine, l’hormone du sommeil, ce qui explique notre état léthargique.

Une carence d’exposition à la lumière du jour et c’est toute notre horloge interne qui se voit déréglée, minant notre confort au quotidien et réduisant notre qualité de vie. Comment remédier à ce contretemps ? La solution est étonnamment simple. Il s’agira de s’exposer à la lumière du jour dans la mesure du possible. Si vous vivez dans une région naturellement peu ensoleillée, si vous avez des heures de travail décalées (travail de nuit et donc sommeil pendant la journée), si votre lieu de vie ou de travail est peu éclairé ou si vous voyagez beaucoup en traversant plusieurs fuseaux horaires, vous pouvez opter pour la luminothérapie.

Il s’agit de s’exposer, chaque jour au réveil pendant une trentaine de minutes, à une source de lumière artificielle dont les caractéristiques reprennent celles de la lumière du soleil : Quelle est la meilleure lampe de luminothérapie?

 

Les dangers du soleil sur notre organisme

Une exposition prolongée et non protégée aux rayons ultraviolets du soleil peut endommager la rétine, où les bâtonnets et les cônes produisent des images visuelles qui sont ensuite envoyées aux centres visuels du cerveau. Les dommages causés par l’exposition au soleil peuvent également entraîner le développement de bosses qui causent un flou visuel, le long du bord de la cornée. La lumière UV est également un facteur dans le développement de la cataracte.

Le soleil peut également causer un épuisement dû à la chaleur en réponse à une perte excessive d’eau et de sel, généralement par une transpiration excessive. Les personnes travaillant dans un environnement chaud sont exposées au risque d’épuisement par la chaleur (bâtiment, chasseurs, gardes-forestiers, etc.), surtout s’ils exercent une activité physique qui accentue la transpiration. Les symptômes de l’épuisement par la chaleur sont les suivants :

  • Maux de tête ;
  • Nausées ;
  • Étourdissements ;
  • Faiblesse générale ;
  • Irritabilité ;
  • Soif ;
  • Forte transpiration ;
  • Température corporelle élevée ;
  • Diminution du débit urinaire.

Si l’épuisement par la chaleur n’est pas traité, il peut entraîner un coup de chaleur, une pathologie qui peut engager notre pronostic vital ou causer une invalidité permanente. Le coup de chaleur provoque une augmentation rapide de la température du corps et peut atteindre plus de 41° C en 10 à 15 minutes. Voici les signes les plus courants du coup de chaleur :

  • Confusion, altération de l’état mental, troubles de l’élocution ;
  • Perte de conscience (coma) ;
  • Peau chaude et sèche ou au contraire, transpiration abondante ;
  • Convulsions et crises d’épilepsie.

Notons également que certaines personnes sont allergiques au soleil. Toute exposition est alors susceptible de causer une éruption cutanée appelée dermatite solaire.

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment bien choisir vos cartouches d’encre ?

Comment avoir une maison toujours propre ?