in

Colon irritable : remède de grand-mère ?

Free-Photos / Pixabay

[et_pb_section fb_built= »1″ admin_label= »section » _builder_version= »3.0.47″][et_pb_row admin_label= »row » _builder_version= »3.0.48″ background_size= »initial » background_position= »top_left » background_repeat= »repeat »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »3.0.47″ parallax= »off » parallax_method= »on »][et_pb_text admin_label= »Text » _builder_version= »3.0.74″ background_size= »initial » background_position= »top_left » background_repeat= »repeat »]

Le traitement du syndrome du côlon irritable (SCI) peut être difficile. Il se caractérise par des douleurs abdominales et de la constipation, de la diarrhée ou une combinaison des deux, mais ses symptômes sont différents pour chaque personne qui en souffre. Il en va de même pour le traitement.

Des médicaments sont disponibles pour soulager les symptômes du SCI, mais certains patients se sentent mieux en essayant des remèdes de grand-mère au lieu (ou en plus) des médicaments conventionnels. 

Voici quelques remèdes de grand-mères qui peuvent soulager le syndrome du colon irritable

 

 

Prébiotiques

Seules quelques études ont été réalisées sur les prébiotiques – des glucides non digestibles qui nourrissent les bonnes bactéries de l’intestin – avec des résultats contradictoires, note la nouvelle revue. (Il en va de même pour les synbiotiques, qui sont des produits mixtes contenant à la fois des prébiotiques et des probiotiques.

Il n’y a pas assez de preuves pour dire dans quelle mesure ils soulagent vraiment les symptômes du SCI mais il n’y a aucun problème à essayer, cela peut peut-être fonctionner pour vous. Les prébiotiques sont présents dans les aliments sains comme l’ail, les oignons, les bananes et les asperges crues, et leur consommation peut être bénéfique pour tous.

Fibre

Le fait de consommer plus de fibres, que ce soit sous forme d’aliments ou de suppléments, semble améliorer certains cas de syndrome du côlon irritable. La nouvelle revue cite plusieurs études sur différents types de fibres – y compris le psyllium, le son de blé et le polycarbophile de calcium – qui ont donné des résultats prometteurs dans des études antérieures.

Les aliments riches en fibres – comme les haricots, les fruits, les légumes et les grains entiers – sont généralement hypocaloriques et pleins de vitamines et d’autres nutriments. Mais s’il est trop difficile d’obtenir toutes vos fibres de la nourriture, la prise régulière d’un supplément peut aider à compenser ce qui manque.

Huile à la menthe poivrée

De tous les remèdes à base de plantes étudiés dans la nouvelle revue, l’huile de menthe poivrée semblait avoir les résultats les plus prometteurs, les essais cliniques remontant à 1972.

L’huile de menthe poivrée est considérée comme un antispasmodique naturel et semble bénéfique – peut-être pas pour la constipation ou la diarrhée, mais spécifiquement pour ceux qui en souffrent.

 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment se débarrasser des orties ?

Cuir chevelu irrité : quel remède de grand-mère ?